Les degrés de richesse

D’APRÈS LA CHARÎ'AH, IL Y A TROIS DEGRÉS DE RICHESSE :-

  1. Richesse qui rend la Zakaat‎‎‎ obligatoire - c'est-à-dire lorsqu'on possède, en plus de ses nécessités de base et après avoir déduit ses dettes, 87 - 90 grammes d'or ou alors 620 - 630 grammes d'argent (chaandî) ou leur équivalent en forme d'argent liquide ou de marchandises. On doit faire ressortir que "marchandise" signifie toute chose achetée avec l'intention de la revendre. Dans ce cas, le Sadaqat-oul-Fitr et le Qourbaanî sont aussi Waadjib. Évidemment, une personne qui paie la Zakaat‎‎‎ n'a pas le droit d'en prendre. Une personne ayant cette quantité de richesse possède donc le Niçaab de la Zakaat‎‎‎.
  2. Richesse qui rend le Sadaqat-oul-Fitr et le Qourbaanî Waadjib mais pas la Zakaat‎‎‎ c'est-à-dire, posséder, en plus de ses nécessités de base et après avoir déduit ses dettes, l'équivalent de 87 - 90 grammes d'or ou 620 - 630 grammes d'argent en n'importe quelle autre forme en espèce, vaisselle, meuble, vêtement, etc. Cette richesse-là ne rend pas la Zakaat‎‎‎ Waadjib. Par contre, le Sadaqat-oul-Fitr et le Qourbaanî sont Waadjib. À noter qu'une personne possédant cette quantité de richesse n'a pas le droit de prendre ou de demander la Zakaat‎‎‎.
  3. Richesse qui ne rend ni la Zakaat‎‎‎, ni le Sadaqat-oul-Fitr et ni le Qourbaanî Waadjib - c'est-à-dire posséder une quantité d'objets ou autres choses avec lesquelles on peut satisfaire ses nécessités pour au moins un jour, ou alors, si on est en bonne santé et on a le courage de travailler pour subvenir à ses besoins malgré qu'on ne possède rien. Dans ce cas, on a le droit de prendre la Zakaat‎‎‎ et le Sadaqat-oul-Fitr, mais il est interdit (haraam) d'en demander.

[EXTRAIT DE AL HAADÎ Vol.3 No.9]